Yamaha lance le premier robot pilote de moto

A l’occasion de la 44ème édition du Tokyo Motor Show, le géant japonais a surpris son monde en dévoilant le premier robot humanoïde, qui pourrait être capable de diriger une moto jusqu’à 200km/h.

Valentino Rossi peut trembler : ses performances pourraient ne pas rester les meilleures très longtemps. Et son concurrent n’est autre que Motobot V.1. En effet, la société japonaise espère voir son innovation devancer les prouesses humaines d’ici 2 ans. Si l’industrie automobile a déjà amplement fait l’objet d’élaboration de différents modèles humanoïdes, les deux roues demeuraient encore laissés pour compte. Pour l’heure, le robot ne peut piloter qu’en ligne droite jusqu’à 100km/h, et reste en cours de développement. Déjà une grande avancée pour un projet très ambitieux, comme le montre l’amusante vidéo de présentation qui personnifie la nouvelle invention.

Une vidéo purement promotionnelle et ostentatoire, puisque l’objectif véritable n’est pas d’aller titiller les champions de Moto GP. A long terme, sa diffusion à des fins commerciales et industrielles est fortement espérée pour 2020.

« Nous pourrons visualiser des données sur les opérations des humains à moto, déduire les relations entre les actions du pilote et le comportement de la machine, et alors utiliser ce savoir-faire dans le développement de véhicules », explique la firme. A la différence de certains essais dans ce secteur, la moto ne possède aucune intelligence artificielle : cette dernière se reporte uniquement sur le robot. A l’avenir, il devrait être capable d’apprécier ses propres trajectoires en prenant en compte un maximum de paramètres, pour éviter les chutes.

Au départ, le robot se contentera de reproduire les gestes des hommes sur les circuits pour conduire exactement comme eux, mais Yamaha veut progressivement lui donner de l’autonomie pour évaluer ses propres courbes de trajectoire optimales, et prendre en compte tous les paramètres pour la suivre à la vitesse maximale sans chuter. Un travail d’une minutie extrême. Et les applications potentielles sont nombreuses : Yamaha a évoqué des robots capables de conduire un scooter des neiges et des mers.

Tristan Telfouche

Écrit par TristanTelfouche