Volkswagen vire de bord suite au scandale des moteurs truqués

Les chiffres sont tombés ce matin, Volkswagen passe officiellement dans le rouge avec une perte de 3,48 milliards d’euros.

Capture d'écran publicité Volkswagen

Capture d’écran publicité Volkswagen

Tandis que la firme allemande annonce une perte nette de 1,67 milliard d’euros mercredi 28 octobre, suite au scandale anti-pollution, les chiffres sont plus alarmants. Le groupe affiche une baisse d’exploitation deux fois plus importante que prévu. C’est la première perte trimestrielles que rencontre Volkswagen en quinze ans.

Une baisse qui serait due à l’initiative du constructeur automobile de mettre 6,7 milliards d’euros de provisions pour couvrir les premiers coûts liés à la fraude des moteurs automobiles truqués, révélée en septembre dernier.

Point positif pour le géant allemand : bien qu’il ait annoncé, vendredi 23 octobre, que 8,5 millions de véhicules seraient rappelés dans l’Union Européenne, Volkswagen prévoit toujours une livraison d’un niveau à peu près équitable aux 10,14 millions d’unités comptabilisés l’année dernière.

De plus l’action de la marque automobile a augmenté de 3% à la bourse de Francfort, de quoi réconforter le nouveau patron Matthias Müller, successeur de Martin Winterkorn qui avait démissionné quelques jours après que le scandale éclate.

Copyright : Pixabay

Copyright : Pixabay

Rappelons qu’en septembre dernier, lorsque l’affaire avait été révélée, Volkswagen avait perdu pas moins de 35% de sa valeur boursière et près de 25 milliards d’euros de capitalisation boursière s’étaient envolés en 48 heures.

A lire aussi : Le scandale des moteurs truqués force Volkswagen à sa première perte trimestrielle depuis 15 ans

Olivia Blanc

 

 

Écrit par olivia.blanc