Virus Zika: L’Amérique latine utilise les grands moyens pour lutter

Le virus Zika continue de faire des ravages en Amérique du Sud. En Colombie, 2824 femmes enceintes sont touchées. Plusieurs mesures ont été prises par de nombreux pays d’amérique du Sud.

Avec 1,5 million de personnes touchés, le Bresil est frappé de plein fouet par la microcéphalie, conséquence du virus Zika. Les personnes les plus en danger sont les femmes enceintes car ce virus entraine une malformation de la tete chez les nourrissons et les plus touchés sont fortement handicapés, impossibilité de marcher et une tete plus petite que la normale.

Des mesures imminentes

Le Brésil a donc décidé d’éradiquer le moustique avec des insecticides, utilisé par des agents municipaux.

Même s’il est très difficile d’exterminer totalement le moustique porteur du virus, éradiquer une zone sensible comme le carnaval par exemple peut permettre de le combattre.

Autre pays très touché, le Honduras, a déclaré une journée nationale pour essayer d’éradiquer le virus. Le Brésil joue la carte de la prévention et utilise le carnaval de Rio pour prévenir, conseiller et informer la population. Plusieurs pays d’Amérique du Sud sont mobilisés pour stopper la propagation du virus.


Devant cette situation sans précédent, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré une « urgence de la santé publique de portée internationale » et que la situation a de grandes chances de continuer a s’aggraver,« de manière explosive.»

La présidente Dilma Roussef a annoncé une coopération avec les Etats Unis pour la mise en place d’un vaccin. Les Etats Unis ont en effet recensés un premier cas sur le sol. Un cas déploré par voie sexuelle.

Une propagation mondiale

Les gouvernements des pays d’Amérique du sud ont fortement déconseillé aux femmes d’avoir des projets de grossesses et demandent à la population de porter des vêtements longs. Aujourd’hui, le virus s’est propagé dans cinq continents et a touché quarante pays. Le brésil a aussi découragé les femmes qui attendent un enfant de se rendre aux prochain Jeux Olympiques prévues cet été a Rio.

Autre mesure extraordinaire, le Haut-Commissariat des droits de l’homme conseille aux pays d’Amérique du Sud touchés par le virus Zika d’autoriser les moyens de contraceptions, jusque-là interdit.

SAID GACHOUCH.

 

Écrit par Saïd Gachouch