Un jeune homme de 20 ans a été condamné, jeudi 18 février, en comparution immédiate à 10 mois de prison dont 5 ferme par le tribunal correctionnel de Bastia. Une décision qui a ravivé les tensions. 

À l’issue du verdict, un face à face tendu entre les forces de l’ordre et des manifestants a eu lieu dans la salle d’audience et autour du palais de justice venus soutenir Remy Di Caro . Ils dénoncent une décision de justice « disproportionnée ».

Jugé pour violence en réunion, Remy Di Caro, un étudiant de 20 ans a nié devant les juges avoir participé à des actes de violence.  Mardi soir, il avait été interpelé,  par des gendarmes mobiles au centre de Corte ( Haute Corse ), lors d’un rassemblement de soutien à un supporter du Sporting Club de Bastia gravement blessé à l’oeil lors de heurts avec des policiers samedi dernier à Reims, en marge d’une rencontre de Ligue 1.

Au moment de l’interpellation le jeune homme se trouvait d’une au milieu de quelques dizaines de jeunes encagoulés qui lançait des pierres et des cocktails molotov contre les militaires.

Vendredi matin, certains lycées de Corte ont fermés leurs portes sous la pression des syndicats étudiants. Dans un communiqué,  ils évoquent dans un communiqué « la bavure policière de samedi ». Ils appellent à manifester demain à Bastia à 14 h 30.

Déborah Yessourour

Écrit par Deborah Yessourour