Vie privée, campagne publique

Vous n’en finissez plus de voir leur vie privée s’étaler : Emmanuel Macron à la plage, Benoit Hamon chez LVMH, François Fillon et sa famille nombreuse… Alors, voir les politiques dans leur plus simple appareil, sans leur cravate de futur président, une stratégie efficace ?  
 
Cacher sa vie privée, ou l’exposer ? Telle est la question lorsqu’on se présente à l’élection présidentielle. Le champion, toutes catégories, c’est Emmanuel Macron. Il ne se passe pas une semaine sans qu’il n’apparaisse en une des magazines, tenant la main de sa chère et tendre. Au fil des mois, son histoire d’amour avec Brigitte n’a plus eu de secret pour personne. Il l’a rencontrée quand il n’avait que 15 ans, dans son club de théâtre, alors qu’elle était son professeur. Et leur différence d’âge a fait couler beaucoup d’encre.

Mais le candidat le plus jeune de cette élection a décidé que sa femme serait son premier atout. Alors, il la met en avant, elle l’accompagne partout et se laisse photographier, offrant son plus beau sourire. Du moins sur les photos qu’ils choisissent ensemble. Chaque image parue dans Gala, Closer ou un autre magazine à la recherche de l’intime est en effet soigneusement inspectée par le couple, et ne peut être publiée sans autorisation. Alors aussi naturelles que ces photos puissent paraitre, elle se rapprochent plus de la mise en scène que du flagrant délit. Mais ça fonctionne. D’abord pour les médias, car une belle couverture avec Emmanuel et Brigitte qui croisent un nudiste, ça fait vendre. Mais surtout pour le leader du mouvement En Marche!, rendu très sympathique aux yeux des lecteurs.

Invitation refusée

Une technique qui n’aura pas fonctionné pour François Fillon : sa déclaration d’amour larmoyante à sa Penelope n’a pas ému les foules. Cela n’a pas non plus suffi à convaincre de l’innocence de sa femme, elle aussi éplorée sur les écrans géants de la Villette lors du dernier meeting de son mari. Pour Benoit Hamon, candidat frondeur, la stratégie « vie privée » n’a pas non plus été concluante. Les médias ont dévoilé que sa femme avait un poste très important dans le luxe, au sein de l’entreprise LVMH. Pas assez « de gauche » pour une partie de l’électorat. Il a dû refuser l’invitation de Karine Le Marchand pour ne pas être une fois de plus attaqué sur le métier de son épouse.

La vie privée ne semble donc jamais bonne à dévoiler, à moins de la contrôler comme le fait le couple Macron. 

Lisa Henry

Écrit par iejpedago