Vice bientôt sur nos télés

Le média qui a fait une montée en puissance, grâce à ses articles provocants et ses reportages très spéciaux, a déjà lancé sa première chaîne aux Etats-Unis. Une douzaine de chaînes en Europe devraient maintenant suivre.

C’est un média bien connu des jeunes, un style particulier, léger et provocateurs qui n’a pas froid aux yeux. C’est la recette de ce succès fulgurant. Ce n’est donc pas si étonnant de voir Vice débarquer sur le support télévisuel. Les premières chaînes devraient arriver d’ici 12 à 18 mois selon Shane Smith, le fondateur et PDG du magazine.

Soutien de poids

Plus qu’un public jeune, aussi conséquent soit-il, aujourd’hui le magazine se voit bénéficier du soutien de grandes firmes. En France, c’est le banquier d’affaires Matthieu Pigasse qui investit dans le groupe Vice Media. Au Canada, Vice avait déjà signé un deal de 100 millions de dollars avec Roger Communications, le plus gros opérateur de câble du pays pour avoir une chaîne. En Grèce, il est allié à Antenna Group.Des discussions sont en cours avec notamment Netflix, ITV, Sky et Discovery. Aux Etats-Unis « Variety » pense savoir que Vice s’allierait à A&E Networks, qui avait participé à sa levée de fonds l’an dernier avec Technology Crossover Ventures.

Des chiffres respectables 

Cette année Vice devrait réaliser un chiffre d’affaire d’1 milliard de dollars. En 2013, une prise de participation de 5 % à son capital par 21st Century Fox, le pôle télé et ciné de Rupert Murdoch, avait cristallisé sa valeur à 1,4 milliard de dollars. WPP, le groupe de communication de Martin Sorrell est également entré au capital. En un an, le magazine a doublé sa valeur, et atteint aujourd’hui une valeur de 2,5 milliards de dollars.

Une ascension incroyable, et un succès logique quand on sait que Vice a été le seul et unique média à avoir une interview du groupe Eagles of Death Metal après les attentants, quand les plus grands médias du monde en rêvaient…

 

Koceila Bouaich

Écrit par Koceila Bouaich