Vers une augmentation du prix de l’électricité ?

Jean-Bernard Lévy, PDG d’EDF, a annoncé ce jeudi sa volonté d’augmenter les tarifs de l’électricité pour les ménages français. Trois mois après une hausse de 2,5%, à quoi devons-nous nous attendre ?

Assurer la maintenance du parc nucléaire et investir dans les énergies renouvelables. Voilà l’objectif que souhaite atteindre Jean-Bernard Lévy, en invitant le gouvernement à augmenter le prix de l’électricité. En effet, ce dernier démontre que depuis trois ans, et chaque année, trois milliards d’euros sont dépensés afin de maintenir le parc nucléaire en bonne condition. Il montre alors que ce chiffre passerait à 5 milliards d’euros si l’on veut « améliorer la durée de vie des centrales et leur sécurité. »

Mais faute de moyens, le projet ne peut voir le jour, comme il l’explique au journal Le Monde :

« L’entreprise n’a pas beaucoup investi ces quinze dernières années, ce qui se traduit par un prix de l’électricité bon marché (…) Nous ne pourrons pas financer tous ces investissements si nous ne stabilisons pas notre dette. »

Des investissements qu’il souhaite « réguliers » et réalisés « dans des proportions acceptables par la collectivité. » Le patron d’EDF complète ses arguments en comparant les français avec nos voisins allemands pour qui la note est plus salée : « un ménage allemand à consommation identique paye 90% de plus qu’un ménage français. »

En novembre 2014, une première hausse de 2,5% des prix de l’électricité avait déjà vu le jour. Mais que les ménages se rassurent, aucune hausse n’est prévue pour l’année 2015, et restera identique à celle de l’année passée tant que le gouvernement n’aura pas donné son feu vert.

A lire aussi :

Bercy demande un effort de transparence au géant EDF

EDF : contenir les hausses, objectif de la nouvelle méthode de calcul

Cyndelina Arnous

Écrit par cms