Verratti, le petit Italien au piquet

Malgré la victoire du PSG hier face à Lille et sa qualification pour la finale, l’entraineur du PSG, Laurent Blanc n’a pas caché son agacement face à un Marco Verratti intenable et a annoncé sa suspension pour le prochain match qui opposera le club parisien à Toulouse.

Pour Laurent Blanc, cet énième carton jaune reçu par Verratti est celui de trop. Le milieu de terrain surnommé le petit Italien a été sanctionné après s’être plusieurs fois accroché avec le Lillois Florent Balmont. Un défaut récurrent chez ce jeune joueur de 22 ans que le club parisien doit constamment remettre en place. Si son jeune âge et son succès auprès des supporters excusaient ses écarts de conduite, l’argument ne passe plus. Avec cette suspension pour le prochain match, Laurent Blanc espère enfin lui faire comprendre la nécessité d’apprendre a se contrôler.

«Il se pénalise. Je ne plaisante pas avec ça. Et donc tant pis pour lui. Ça va quoi, ça fait deux ans qu’on lui dit et c’est toujours la même chose»

Verratti s’est dit prêt à faire des efforts.

 «C’était un match particulier par rapport à l’adversaire. Ce qu’a dit Laurent Blanc sur mon comportement ? Je n’ai pas mis de coups, je n’ai pas été méchant. Ce n’est pas la faute de Balmont.  Je crois sincèrement que je peux m’améliorer.»

L’agacement de Laurent Blanc est compréhensible, lui qui doit compter sur tous ses hommes à l’approche d’un mois de février très chargé va se retrouver géné par ses suspensions régulières.

Floriane Hours

 

 

 

 

Écrit par mamaflo