Comment les ventes privées ont détrôné les soldes

Le début des soldes ? Qu’importe ! Ces dernières semaines, plusieurs centaines de personnes ont déjà pu profiter d’achat de vêtements à prix réduits. Leur secret : les ventes privées.

Il est midi, ce mercredi 4 janvier, lorsque nous pénétrons dans la boutique Sandro de Levallois-Perret. Difficile de se frayer un chemin au milieu des dizaines de clientes en effervescence. Notre regard s’arrête immédiatement sur les étiquettes colorées en jaune, vert, bleu, et collées sur chaque vêtements pour indiquer une démarque sur le prix. Les soldes auraient-elles commencé avec une semaine d’avance ? Presque, il s’agit de ventes privées.

Pourquoi privées ? Parce que réservées à une clientèle de fidèles, récompensés par des promotions. Les bras chargés, une cliente s’émeut des affaires qu’elle est train de faire :

« J’ai reçu un SMS la semaine dernière qui m’annonçait des ventes privées allant jusqu’à -50%. J’ai posé une demi-journée pour venir. Et j’ai bien fait : les prix sont bien plus bas pendant les ventes privées que pendant les soldes. »

Comme elle, notre smartphone n’a de cesse ces dernières semaines de recevoir des SMS plus alléchants les uns que les autres. Pourquoi patienter jusqu’au déstockage des soldes quand on peut dès à présent profiter de rabais ?! Nombre de clients semble partager notre logique, puisque les files d’attente s’allongent aux caisses ou même devant les entrées des boutiques, pour profiter des meilleures réductions. Seule obligation : bien être enregistré dans les fichiers des marques.

« Je vais prendre ce perfecto en cuir pour ma fille, à -40% sur un prix de 395 euros, c’est une belle réduction ! » nous dit une mère en passant à la caisse, un large sourire au moment de sortir sa carte bleue.

Depuis les vacances de Noël et jusqu’à la veille de soldes, les ventes privées attirent en masse. Et chacun a une bonne raison d’en profiter, à l’image de cette jeune cliente sortant d’une cabine d’essayage :

« On a eu de l’argent pour les fêtes et c’est le moment de le dépenser pour se faire des vrais cadeaux ! »

Il n’y a pas que les grandes enseignes qui proposent des rabais. A Levallois-Perret, Courbettes et Galipettes, une petite boutique de prêt-à-porter et d’accessoires, propose une réduction de -30% sur toute sa collection. L’occasion de booster les ventes, selon la vendeuse :

« C’est une très grosse période d’activité où on va doubler, si ce n’est tripler le chiffre d’affaires. »

Au-delà des rabais, les clients qui reçoivent ces invitations se sentent toujours un peu privilégié. A la boutique Eleven Paris du centre commercial So Ouest, les clients se bousculent. Un vendeur témoigne de la réussite :

« Les clients viennent car ils ont reçus un e-mail, un SMS ou parfois les deux. Ils viennent aussi car il y a moins de monde que pendant les soldes, donc plus de choix et des meilleures offres. On entend souvent dire des clients que rentrer dans une boutique pendant les vraies soldes est devenu insupportable. »

Lena Fischer

Écrit par Lena Fischer