Vendée Globe : Le Cléac’h et Thomson au ralenti

Alors que les poursuivants arrivent à mi-parcours par petits groupes, Armel Le Cléac’h et Alex Thomson sont eux, en tête de la course, au ralenti dans le Pacifique.

Ils n’avancent plus. Depuis la veille, les deux premiers au classement général du Vendée Globe tournent littéralement au ralenti. Deuxième de la course, Alex Thomson (Hugo Boss) est même le plus lent de toute la flotte depuis 24 heures. Son rival et leader, Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII) n’est, de son côté, pas vraiment plus rapide. La raison ? Deux grosses dépressions, l’une sous la Nouvelle-Zélande et l’autre au large du cap Horn.

Toutefois, le Breton a encore glané quelques milles sur le Britannique au dernier pointage de 9h00, le 15 décembre. « L’écart latéral est important avec Armel, avait déjà déclaré Alex Thomson, la veille. Je ne peux pas me battre contre lui en ce moment, je fais ma propre course. Je ne vais pas pouvoir rattraper les milles perdus dans les jours à venir. »

Les poursuivants, eux, accélèrent

Car pendant ce temps, derrière, le rythme s’intensifie. Ce matin, l’océan Pacifique a vu l’entrée de deux nouveaux skippers dans ses eaux, avec le vent en poupe.

C’était en effet au tour de Jean Le Cam et Jean-Pierre Dick, respectivement à la 6ème et 7ème place, d’arriver à la ligne symbolique de la mi-parcours du Vendée Globe. Ces derniers ont même grapillé plus de 150 milles en une journée, sur le duo de tête.

Partis des Sables d’Olonne le 6 novembre, les skippers devraient être embarqués dans ce tour du monde à la voile en solitaire jusqu’à fin janvier, date approximative de leur arrivée. Le record, daté du 27 janvier 2013 et détenu par François Gabart, s’établit toujours à 78j 2h 16min et 40s.

 

Benjamin Britault

Écrit par iejpedago