Vanuatu : Un pays ravagé depuis le passage du cyclone Pam

Dans la nuit du vendredi 13 mars, le cyclone Pam a dévasté le Vanuatu avec des vents qui sont allés jusqu’à 330 km/h, en faisant au minimum 44 morts. Le bilan s’alourdit d’heure en heure. Pour ces petites îles près de l’Australie, ce sont des années de développement économique perdues car des villages entiers ont été rasés.

A Port-Villa, la capitale du Vanuatu, 15 000 habitants ont perdu leurs logements après le passage de Pam. Le pays a subi de plein fouet la violence du cyclone tout au long de ce week-end. Parmi les 80 îles qui composent le Vanuatu, certaines sont encore totalement inaccessibles et l’on craint une augmentation du bilan des dégâts matériaux considérables et du nombre de morts. Le président, Baldwin Lonsdale a annoncé qu’il va falloir « recommencer à zéro ». Cette catastrophe naturelle est l’une des plus forte qu’a connu l’archipel. Il est nécessaire de réagir au plus vite pour éviter toutes maladies et problèmes d’hygiène qui pourraient se développer. Les infrastructures que le gouvernement avait bâti durant ces deux dernières années ont été dévastées, on estime aussi que trois quart des habitations ont été détruites sur tout le pays.

Cyclone_Pam_Mar_13_2015_0225z (1)

Le Cyclone Pam sur les îles du Vanuatu vendredi 13 mars 2015. source : Wikipédia

Depuis hier des opérations nettoyage sont en cours. Le président a fait un appel international samedi à la tribune de la conférence des Nations unies pour venir en aide à son pays. La France est l’un des pays qui a réagi le plus rapidement en envoyant hier un avion militaire chargé de matériel de secours et une équipe d’évaluation. A la France s’ajoute le Royaume-Uni qui a promis deux millions de livres, soit 2,8 millions d’euros, l’Union européenne avec 1 million d’euros, la Nouvelle-Zélande avec 730 000 $, soit environ 510 000 €. L’Australie, pays leader de l’Océanie a annoncé une aide de 5 millions de dollars australiens, soit 3,6 millions d’euros. Un appel qui a été entendu et soutenu par de nombreux pays, même le FMI est lui aussi, prêt à aider l’archipel afin de reconstruire l’économie dans les mois qui viennent.

L’archipel du Vanuatu dévasté par le cyclone Pam par BFMTV

— Agence France-Presse (@afpfr) 16 Mars 2015

Découvrez aussi : Les grandes catastrophes naturelles !

Eloïse Roger

Écrit par aledo