Valls dénonce « l’apartheid » français

Ce mardi 20 janvier, lors de ses vœux à la presse à Matignon, le Premier Ministre a parlé d’un « apartheid territorial, social, ethnique en France ». Des propos forts qui font écho aux atrocités de Charlie Hebdo. Mais la comparaison a évidemment fait réagir.

 

On connaissait Manuel Valls pour sa gouaille et sa hargne en politique : il l’a prouvé une fois de plus aujourd’hui. Alors que les mots « Liberté, égalité, fraternité » résonnaient dans toute la France lors de la marche républicaine le 11 janvier 2015, l’ancien maire d’Evry a rebâti les barrières sociales fraîchement tombées. Evoquant « la misère sociale », les « ghettos » et en ciblant à nouveau les tensions liées aux zones péri-urbaines, Manuel Valls a  rappelé que l’unité nationale naissante n’est pas complète.

Et quel plus bel exemple pour appuyer cette rupture que l’Apartheid ? Cette référence à l’Afrique du Sud a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux, notamment sur l’utilisation abusive de ce mot.

Alors, véritablement engagement de Manuel Valls ou coup de com’ ? En tout cas, le Premier Ministre a une fois de plus secoué la sphère politique.

 

Jordan Lesueur, 3F

Écrit par Jordan Lesueur