Valérie Pécresse veut interdire le retour des djihadistes en France

L’ex ministre de Nicolas Sarkozy entend outrepasser la Convention européenne des droits de l’homme, en affirmant sur les ondes RTL « Quand on veut, on peut ! ».

Valérie Pécresse a proposé, lundi 19 janvier sur RTL, d’interdire de retour en France des ressortissants français accusés d’avoir quitté le territoire pour mener le djihad à l’étranger, une mesure pourtant interdite par la Convention européenne des droits de l’homme.

Déjà évoqué par l’UMP cette proposition a été écartée par le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve qu’il a jugé contraire aux principes de la Convention et juridiquement compliquée.

Les arguments avancés par l’ancienne ministre font échos à l’exemple britannique. David Cameron a enclenché cette mesure d’interdiction de territoire, dés novembre 2014, bien avant les attentats perpétrés à Paris. « Les Britanniques qui font partie du conseil de l’Europe, comme nous, donc qui ont signé la convention européenne des droits de l’homme, vont voter une interdiction de deux ans de retour sur le territoire des djihadistes britanniques, c’est donc possible. »

La classe politique a salué l’élan d’indignation des Français, mais selon madame Pécresse « mettre sur la table des sujets tabous » est désormais nécessaire.

Séphora Benazouz

Écrit par sephoclem