USA/Corée du Nord : la face cachée du conflit

Le gouvernement de Donald Trump n’en démord pas, la Corée du Nord est forcément à l’origine de la cyberattaque au virus « Wannacry » du 12 mai dernier.

Depuis son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump fait face à un conflit de plus en plus complexe : celui qui l’oppose à la Corée du Nord. Il prend ce mardi un nouveau tournant, les USA accusant la Corée du Nord d’être à l’origine d’une cyberattaque. Une nouvelle page du conflit qui s’ouvre, après plusieurs mois de menace nucléaire en provenance des deux parties.

Les Etats-Unis connaissent bien ce genre d’attaques. En Octobre 2016, Washington avait déjà fait face à une « cyberattaque » (voir vidéo ci-dessous) cette fois-ci, en provenance de la Russie. 35 diplomates russes avaient été expulsés et des sanctions avaient été adoptées contre la Russie. Washington reprochait aux services secrets russes d’ingérence dans la présidentielle américaine par des attaques informatiques. Aujourd’hui, les Etats-Unis doivent de nouveau répondre à ce genre d’attaque vraisemblablement en provenance de Corée du Nord cette fois-ci.

Une guerre sans arme

L’escalade de la violence continue entre les USA et la Corée du Nord, 300 000 ordinateurs dans 150 pays différents ont été infectés par ce virus informatique. C’est la face cachée d’un conflit qui dure depuis plusieurs mois. « L’attaque a été étendue et a coûté des milliards. La Corée du Nord en est directement responsable », indique Tom Bossert, conseiller du président Donald Trump à la sécurité intérieure, dans le Wall Street Journal. « La Corée du Nord a particulièrement mal agi, de manière quasi-incontrôlée, pendant plus de dix ans et son comportement malveillant est de plus en plus flagrant », ajoute-t-il. La Maison Blanche devrait suivre ces déclarations avec une annonce officielle prévue dans la journée. Ce que l’on sait, c’est que le gouvernement américain établi avec un « très haut de niveau de certitude » qu’un groupe de piratage nommé Lazarus Group qui travaille pour le gouvernement Nord-Coréen a lancé cette attaque « WannaCry ».

Pour le moment, la Corée du nord nie totalement avoir eu un quelconque rôle dans cette attaque informatique, et accuse les USA de dénigrement. Certains experts ont émis l’hypothèse selon laquelle le virus aurait été déployé par erreur. En effet, des hackers qui travaillent pour la Corée du Nord développaient le code en question. Pour le moment aucune certitude n’est envisageable, les yeux du monde entier seront rivés sur la position que décidera d’adopter Washington.

Mathias Pichot

Écrit par IEJ3A

Laisser un commentaire