Trump élu, l’hypothèse folle d’une fuite au Canada

Avant même qu’il ne remporte officiellement la bataille, Donald Trump créait déjà l’affolement dans tout le pays. A mesure que l’avance du républicain sur sa concurrente Hillary Clinton  se confirmait, les angoisses des Américains se voyaient déjà… sur Internet.

Lors de la soirée électorale, aux alentours de 23h00 locale, les serveurs du site d’immigration du Canada ont éprouvé des difficultés jusqu’à tomber hors service. Le site explique les démarches à engager pour obtenir la résidence ou la nationalité canadienne. L’élection inattendue de Donald Trump à la tête des Etats-Unis en a secoué plus d’un. Et ce, même avant le dénouement final. Vers 23h00 locale, une vague d’Américains s’est informé sur les démarches à engager pour partir au Canada. A tel point que les serveurs du site d’immigration Canadien ont cédé durant plusieurs minutes. La cause à un trop gros nombre de sollicitations.

 

via GIPHY

 

Autre signe de la panique américaine durant la soirée électorale: les recherches google «comment émigrer au Canada »se sont multipliées. Les chiffres sont ensuite progressivement redescendus dans la soirée.

 

cwyjv4ixeaewpkc
Une situation  qui n’a pas échappé à Denis Coderre, maire de Montréal qui a même fait preuve d’ironie sur son compte Twitter en annonçant l’ouverture exceptionnelle du Bureau d’intégration des nouveaux arrivants de Montréal.

Mais il ne faut néanmoins pas prendre au sérieux toutes ces réactions à chaud. Pour la plupart, ces recherches ont été uniquement faites sous le coup de la panique et n’auront aucune suite. La part des Américains qui migrent au Canada est infime. Une tendance qui devrait se confirmer lors des prochains mois.

 

Maxime GIROT.

Écrit par Maxime Girot