Une perte record d’Areva pour 2014

Quatre milliards d’euros, c’est la perte record qu’afficherait Areva pour 2014. Une annonce douloureuse qui va provoquer un séisme pour l’avenir du groupe français.

Mercredi 4 Mars, Areva présentera ses comptes 2014 et donnera le coup d’envoi à un plan de restructuration. Des résultats d’activités en berne, puisque les pertes représentent près de 60% de son chiffre d’affaires (8,34 milliards d’euros).

A lire aussiEvitons qu’Areva entraîne EDF dans sa chute

Si l’avenir d’Areva est encore flou, le secours de l’Etat devient obligatoire si la France ne souhaite pas voir disparaître son leader mondial du nucléaire. L’Etat deviendrait donc actionnaire à 87%.

A lire aussi : Areva met la dernière main à son plan stratégique

Une perte qui est du à une année 2014 difficile, l’une des causes : le décès de Luc Ooursel, l’ancien patron du groupe nucléaire. En effet, le nouveau directeur général Philippe Knoche avait annoncé la baisse du chiffre d’affaire de 8% sur l’ensemble de l’année.

Mais Areva devrait annoncer rapidement leurs futurs efforts sur les frais de fonctionnement.

A lire aussi : Areva : l’augmentation de capital « n’est pas la priorité », assure Macron

Johanna Guerra

 

Écrit par anthonyjohanna