Un mort dans l’incendie d’un foyer pour migrants à Boulogne-Billancourt

Un incendie grave s’est propagé dans un centre d’accueil pour travailleurs migrants dans la nuit de jeudi à vendredi à Boulogne-Billancourt. Une personne est décédée et plusieurs sont dans un état grave. La piste criminelle est privilégiée.

Tout s’est passé vers 4h du matin lorsqu’un établissement de six étages qui héberge un centre d’accueil pour travailleurs migrants a pris feu. Sept personnes ont tenté d’échapper aux flammes en sautant par la fenêtre, mais une n’a pas survécu. « Il s’agit d’un Malien âgé d’une quarantaine d’années, qui a sauté du 3e étage de l’immeuble côté cour. Il était arrivé dans le foyer il y a environ 4 ans », confie à l’AFP Bakary Cissoko, président du comité des résidents. Selon une source policière, toujours à l’AFP, l’incendie serait a priori criminel.

Un riverain a filmé la scène

 

Le nouveau Premier ministre Bernard Cazeneuve n’a pas tardé à réagir, tout en assurant que les causes de l’incendie seront déterminées.

Près de 70 pompiers sont intervenus pour éteindre « rapidement » le feu. Treize autres personnes ont été légèrement blessées et transportées à l’hôpital.

Au total, c’est 250 personnes qui ont dû être évacuées du centre de Boulogne-Billancourt.

Cette histoire n’est pas s’en rappeler celle de Forges-les-Bains, dans l’Essonne, ou un futur centre d’accueil pour migrants avait été incendié au mois de septembre.

D’après LCI, le parquet de Nanterre a ouvert une enquête pour déterminer les causes de l’incendie. La police judiciaire des Hauts-de-Seine a également été saisie.

Écrit par iejpedago