Une nouvelle version de la taxe soda votée à l’Assemblée

Dans la nuit de jeudi à vendredi, les députés ont voté pour modifier la « taxe soda », mise en place en 2013.

L’Assemblée nationale a adopté, ce vendredi 27 octobre, une réforme de la « taxe soda », visant à affiner la taxation en fonction de la teneur en sucre.

Mise en place il y a quatre ans, la « taxe soda » vise à ponctionner toutes les boissons non alcoolisées sucrées à hauteur de 7,53 euros par cannette. Dorénavant, elle dépendra de leur teneur en sucre. Les boissons seront taxées à partir d’un gramme de sucre pour 100 mL. Et pour un produit dépassant les 11 grammes de sucres ajoutés pour 100 mL, elle pourra atteindre une vingtaine d’euros.

Six des sept groupes politiques de l’Assemblée défendaient cette nouvelle mesure, tandis que La France Insoumise proposait la création d’une nouvelle taxe.

Les députés ont voté par 80 voix pour (et 3 contre) ce nouvel amendement. Olivier Véran, député LREM de l’Isère et rapporteur général du projet de budget de la Sécurité sociale, s’est réjoui de ce vote. L’élu, médecin de profession, a insisté sur le fait que ce dispositif a pour « seul objectif, celui d’aider la santé des enfants« , et d’éviter « les risques d’obésité et de diabète de type 2« .

Initialement réticente en commission, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a quant à elle exprimé un avis de « sagesse« . Elle a rappelé que la mesure « ne vise pas à gagner de l’argent » mais est une « simple reformulation d’une taxe pour la rendre plus efficace« .

Arthur Weill

Écrit par IEJ3A

Laisser un commentaire