Une droite désorientée

Plus d’une semaine après l’élection de Laurent Wauquiez à la tête du parti  » Les Républicains « , les conséquences se font déjà sentir. Des départs, des arrivées voire même des nouveaux partis déclinés, la droite est en pleine reconstruction. 

Xavier Bertrand est le premier à s’être en aller. Au lendemain des élections, il décide de claquer la porte de son parti qui selon lui  » dérive « . Il risque de ne pas être le seul à sauter le pas.

Alain Juppé ou encore Jean-Pierre Raffarin se sont exprimés après la victoire de Laurent Wauquiez. Ce qui est sûr, c’est que leurs propos n’a pas de quoi ravir le nouveau président des Républicains. Jean-Pierre Raffarin dit de M.Wauquiez,  » l’observer avec vigilance « , la confiance n’y est pas encore.

Parmi les indécis, il y a Christian Estrosi et Valérie Pécresse qui ne s’étaient pas exprimés le soir des élections. Depuis, cette dernière  veut faire cohabiter  » Les Républicains «  et son nouveau mouvement  » Libres ! « . Elle ne partage pas entièrement les idées du nouveau président et compte bien le faire savoir.

Les maigres espoirs de Laurent Wauquiez

Néanmoins, il reste à la droite quelques éléments de reconstruction comme le soutien de Nadine Morano. Du côté des extrêmes, le Front National ne va pas mieux et cela pourrait profiter aux républicains. Florian Philippot, divorcé du FN depuis trois mois serait une alternative étudiée par Laurent Wauquiez dans son projet de reconstruction d’une droite en plein écroulement.

Ramy Berkani

Écrit par IEJ3DWEB