Une de Fluide Glacial, la Chine rit jaune

La couverture du nouveau numéro de Fluide Glacial, le magazine satirique, n’est pas du goût de la Chine conservatrice.

Fluide Glacial sur les traces de Charlie Hebdo ? C’est la question que se pose la Chine indignée. Le magazine satirique titre ce matin son dernier numéro : « Péril jaune, et si c’était trop tard ? ». Sur cette couverture, on voit un Chinois installé dans un pousse-pousse aux côtés d’une blonde totalement sous le charme. Les deux tourtereaux sont tirés par un Français en béret. Accoutrements clichés pour une scène atypique dans les rues parisiennes.

« Quelle indécence ! », s’indigne le quotidien chinois Global Times. Le journal proche du Parti Communiste va jusqu’à s’interroger sur l’opportunité de la caricature : « Peut-être que le magazine cherche à attirer l’attention du monde entier, en suivant l’exemple de Charlie Hebdo ». La « une » fait polémique dans une Chine où la liberté de la presse reste encore très censurée.

Le Global Times voit d’ailleurs d’un mauvais œil cette liberté d’expression à la française. Celle-ci serait un moyen d’attiser les conflits culturels et religieux. Le journal conseille à la France d’arrêter toute représentation du Prophète Mahomet : « il est plus difficile pour les musulmans de changer leur foi que pour l’Europe d’ajuster sa conception de la liberté d’expression ». Une polémique qui ouvre une fois de plus, depuis l’attaque à Charlie Hebdo, le débat sur les limites de la liberté d’expression.

 

Jeannie Samnick

Écrit par jeantho