Un Noël en Veganie

Traditionnellement, la période de Noël est une succession de repas bien garnis. Le foie gras, la dinde, les huîtres, le saumon, etc. Mais dans une société où la cause animale prend de plus en plus d’ampleur, comment les végétariens et les végan font-ils pour participer aux repas de fête ?

Cette année, c’est décidé, nous organisons Noël à la maison. Les invitations sont lancées et l’organisation peut commencer. Les interrogations s’enchaînent quant au choix des mets pour ce repas de fête tant attendu. En pleine réflexion, un message arrive. Une des convives est devenue végan depuis peu et elle ne dégustera aucun des plats prévu à l’origine : foie gras, dinde et bûche.

IMG_1081.jpg

La panique, nous envahit. Comment se débrouiller pour préparer un repas qui pourra contenter chaque convive avec leur régime et autre manie alimentaire ?

La demande végan prenant de l’importance, de plus en plus de boutiques s’approprient cette alimentation qui exclut tout ingrédient d’origine animale (pas de viande, poisson, oeuf, laitage, miel). Deux solutions pour réaliser un menu de Noël s’offrent à nous: faire des plats spéciaux pour les personnes concernée ou alors faire un menu végan pour tout le monde.

©Jay&Joy

Dans la boutique Jay & Joy, une crémerie végétale, l’offre est alléchante. Ils proposent des fromages ou « vromages » entièrement à base de produit végétal et aux noms accrocheurs. Petite nouveauté cette année, le Joie gras. Ce pâté végétal a base de noix de cajou serait une sorte de substitut du traditionnel foie gras. Plus raffiné que ses compagnons, le Joie gras a un aspect et une texture très similaire à celle de la version non vegan. Au goût, c’est surprenant, épicé et un peu acide. Rien de similaire avec du foie gras. Parfait pour l’entrée, le Joie Gras s’accompagne comme sa version animale, de pain ou de chutney de fruit. Les « fromages », Joséphine, José ou encore Jean, sont choisis pour le grand soir.

©Veggiebulle

Les anglais, rois du Noël vegan 

Le choix du plat parait plus compliqué. En France, les recettes vegan ne sont pas simple à trouver. Cela relève du parcours du combattant pour réaliser un plat de Noël végétalien. Il existe des livres (Noël Vegan, de Marie Laforêt ou encore Mon Noël Vegan de Marabout) ou des magazines qui proposent des recettes. Mais pour trouver un plat qui plaise au plus grand nombre, il faut se rendre sur Youtube. Les Anglais sont en avance sur le sujet. Avantgardevegan se consacre entièrement aux recettes du genre. Durant les fêtes, toutes ses vidéos sentent l’esprit de Noël. Notre choix se porte sur un « Epic Christmas Roast Wellington », une sorte de pâté en croûte de pâte. Il est fait à base de d’oignon, aromates, épices, et noix et avec une pointe de cidre « VeganFriendly« . Plein de saveur et épicé comme on le veut en période de Noël. Testé et approuvé !

Place au dessert !

Notre choix se porte sur une bûche, pour rester dans le traditionnel. Mais n’étant pas très à l’aise avec l’idée de réaliser nous-même ce dessert, nous partons en quête de la dite bûche, en version végétale. Après plusieurs refus de différentes pâtisseries, nous découvrons Boulevard Voltaire à Paris, VG Pâtisserie, une boutique végétalienne. Le choix est restreint et cher : deux goûts différents pour 42 euros chacune. La bûche Trianon retient notre attention. Un dessert au chocolat et aux noisettes qui ressemble à si m’éprendre au gâteau de Noël.

Ailleurs en France :

En province, il faudra vous fournir dans les boutiques bio de votre région. Un Monde Vegan, une boutique de produit exclusivement végétalien, a ouvert une échoppe à Lyon et propose un service de vente en ligne. Si vous n’avez pas accès au Joie gras de Jay & Joy, la marque Gaia propose du Faux Gras. A la différence du pâté végétal de la crémerie parisienne, le Faux Gras ressemble trait pour trait au foie gras : texture et goût. Avec une pointe de truffe et de champagne, ce produit fait la blague. 

Pour accompagner le plat : 

 

Marie Beugnot & Antoine Fernandez

 

 

 

 

 

Écrit par IEJ3A