Un « Mannequin Challenge » controversé en Syrie

Le « Mannequin Challenge » n’est pas toujours une bonne idée. Les casques blancs de Syrie ont dû s’excuser après avoir prit la pose aux cotés d’un homme faussement enseveli dans les décombres d’Alep. De mauvais goût selon certains. 

Quelques minutes sur Facebook suffisent pour voir ce qu’est un « Mannequin Challenge ». Cela consiste à enregistrer une vidéo où les participants posent de manière immobile, si possible dans une position improbable. Le phénomène a pris une ampleur considérables ces dernières semaines.

Selon les forces révolutionnaires syriennes, leur « Mannequin Challenge » se voulait volontairement choquant comme pour prouver au reste du monde que le quotidien n’est pas aussi léger pour tout le monde. Une démarche qui n’a pas forcément été comprise des internautes, qui ont largement critiqué  l’utilisation d’une « fausse victime ».

Les casques blancs syriens ont reconnu avoir fait une « faute de jugement ».

Les 3.000 habitants d’Alep, convertis en secouristes, avaient déjà essayé d’alerter sur leur situation via les réseaux sociaux. Au début de l’été ils s’étaient servis du succès du jeu « Pokemon Go » pour mettre en scène des enfants avec des dessins de Pokemon accompagnés de messages appelant à les sauver. Désormais le combat contre le régime de Bachar el-Assad se fait aussi sur la Toile.

Emilien Vinée

Écrit par Emilien Vinee