Un homme maculé de sang appréhendé dans le 11e

L’homme soupçonné d’avoir égorgé son père et son frère dans le 11ème arrondissement de Paris a été interné en psychiatrie. 

Un homme de 31 ans a été interpellé vendredi 17 mars au matin en bas d’un immeuble à Paris. L’individu a été retrouvé à genoux près d’un corps sans vie maculé de sang dans la cours de l’immeuble.

Selon les éléments de l’enquête, l’agresseur aurait égorgé son frère de 29 ans puis son père de 63 ans. L’auteur présumé des faits et interpellé sur les lieux n’a pas opposé de résistance. D’après des témoins, l’homme a tenu des « propos liés à l’islam radical ». Les faits se sont produits dans le XIe arrondissement de Paris. Un dispositif de sécurité a été mis en place. La brigade de recherche et d’intervention (BRI) de la police judiciaire et les secours ont coupé la circulation sur près de 200 mètres dans la rue de Montreuil.

L’islam au cœur du crime

L’auteur présumé des faits a été identifié : Ramzi D., un Tunisien originaire de la ville de Tataouine.

Les premiers témoins ont déclaré avoir entendu des propos liés à l’islam. Certaines personnes ont évoqué une prière au moment du passage à l’acte. Selon des habitants, la famille prise pour cible habitait depuis peu dans l’immeuble. L’agresseur ne partageait pas ce logement avec ses parents. « Il s’était radicalisé récemment, a dit une voisine. Mais cela ne plaisait pas à sa famille. C’est sans doute pour cela qu’il les a tués ».

Ramzi D portait une djellaba et une barbe au moment des faits. Selon l’AFP, ses proches l’avaient signalé aux autorités. Il était donc fiché S mais rien ne venait étayer pour l’instant ce signalement. La police judiciaire qui a été chargée de l’enquête, écarte la piste terroriste. L’agresseur a été transféré aux urgences médico-judiciaire (UMJ), puis interné en psychiatrie.

Écrit par Jennyfer Sambat

Laisser un commentaire