Un agent du renseignement allemand soupçonné de préparer un attentat

Un homme a été arrêté mardi à Cologne, en Allemagne. Il collaborait depuis avril avec l’Office de protection de la Constitution. Il est suspecté d’avoir préparé un attentat sur le sol allemand. 

Un agent du renseignement allemand a été arrêté mardi 29 novembre, révèlent les journaux allemands Der Spiegel et Die Welt. L’homme de 51 ans, chargé du renseignement intérieur, aurait infiltré l’administration de l’Office de Protection de la Constitution, à Cologne, afin de recueillir des informations dans le but de préparer un attentat sur le sol allemand. Son rôle initial était de surveiller les « 9.200 radicaux » selon l’Office, avec un noyau dur de 1.200 personnes susceptibles de commettre des attentats.

Entrée des bureaux du Renseignement allemand © Creative Commons

Entrée des bureaux du Renseignement allemand
© Creative Commons

« Islamiste présumé », justement chargé de surveiller la scène islamiste allemande, le père de famille était sous le coup d’un mandat d’arrêt et a reconnu les faits, parlant d’un « attentat au nom d’Allah ». Une porte-parole de l’Office a indiqué à l’AFP : « Il lui est reproché d’avoir, sous un faux nom, exprimé sur Internet des propos islamistes et avoir proposé des informations internes à l’administration lors de chats. » Elle a par ailleurs précisé « qu’aucun élément attestant un danger concret pour la sécurité de l’Office ou pour ses collaborateurs » n’avait été relevé pour l’instant. Le parquet de Düsseldorf a ajouté que l’homme avait divulgué à un interlocuteur en particulier des informations sensibles en usant d’un pseudonyme.

Cet incident survient après une année difficile pour l’Allemagne. Le 27 juillet, un réfugié syrien de 27 ans ayant fait allégeance à l’Etat Islamique avait fait exploser une bombe à Ansbach, dans un festival de musique, blessant douze personnes. Un mois avant, un Afghan avait blessé à l’arme blanche quatre personnes dans un train régional. Daech avait revendiqué l’attaque du demandeur d’asile, tué par les forces de l’ordre. Une fusillade avait aussi éclaté à Munich le 22 juillet, faisant neuf morts et plusieurs blessés, dont le tireur, un Germano-Iranien de 18 ans.

Rafaëlle Dorangeon

Écrit par Rafaelle Dorangeon