UDMF aux départementales : Qui sont-ils ?

Une nouvelle formation politique prend peu à peu du terrain, poussée par les attentats de janvier 2015 : l’Union des Démocrates Musulmans Français.

Contrairement aux idées reçues, le parti n’est pas strictement réservé aux Musulmans,  mais se dit oeuvrer dans l’intérêt  de tous les citoyens français. Leur but désormais est de présenter des candidats  lors des prochaines élections cantonales du 22 et 29 mars prochain.

Mais qui sont-ils? 

L’UDMF a été créé en 2012. Fondée pour permettre aux musulmans de France d’apporter une « alternative dans la société française » à tous niveaux; économiques, politiques ou encore sociaux, ils veulent aussi lutter contre les amalgames. Ils sont la voix de ces citoyens restés dans le silence jusqu’à l’heure actuelle.
C’est bec et ongles qu’il se défendent lorsqu’on les associe à une certaine islamisation de la société. Après tout, il existe aujourd’hui un parti des chrétiens démocrates, alors  pourquoi ne faudrait-il pas avoir un parti des musulmans démocrates? C’est la question clé qu’a soulevé Najib Azergui, adhérente à la formation. 

 

A écouter : Emission du 24 février 2014 sur Radio Classique à propos du parti

 

Leurs idées? 

Bien que son programme soit flou, l’UDMF annonce que le développement du halal pourrait créer de l’emploi ainsi qu’un « recours à la finance islamique pour assainir l’économie ». Sur le sujet de la laïcité, débat qui anime la vie des Français depuis des semaines, pour le parti, la laïcité signifie surtout la tolérance de chaque religion. Et en ce sens, l’interdiction du port de voile, par exemple, devrait être aboli.

Projets futurs? 

En vue des cantonales de mars, la formation voudrait s’installer dans 8 cantons, notamment à Lyon, à Marseille, aux Mureaux (dans les Yvelines) et à Nice. Aujourd’hui la formation possède déjà un premier élu à Bobigny.
Après les cantonales, leur objectif serait de récolter les 500 signatures nécessaires pour présenter un candidat aux élections présidentielles de 2017!
« Nous désirons proposer une nouvelle vision, une nouvelle chance pour notre pays avec, comme atout, nos valeurs et notre culture », a indiqué un de leur porte parole.

Comment adhérer? 

Pas besoin d’être musulman, il suffit de 20€ de cotisation annuelle et de partager leurs idées. Aujourd’hui, il y aurait 900 adhérents et plus de 8000 sympathisants aux quatre coins de l’hexagone. Autant d’hommes que de femmes, une fierté pour leur président.  Après les attentats de Charlie et de la Porte de Vincennes, ce sont une centaine d’autres adhérents qui ont rejoint leurs rangs pour combattre la stigmatisation.

 

 

 Sofia De Sa Pereira

Écrit par arthursofia