Twitter : quand les haters prennent le contrôlent

Blagues de mauvais goût, attaques gratuites… Twitter devient parfois le roi du mauvais goût, la faute aux haters. Focus sur le côté sombre de Twitter. Vendredi, 9 heures. Les notifications pleuvent sur les smartphones, l’état de santé de l’une des icônes de la chanson française, Johnny Hallyday, aurait empiré. Un à un, les médias révèlent que le chanteur, atteint d’un cancer des poumons, est actuellement hospitalisé pour détresse respiratoire. Une nouvelle qui a suscité l’émotion de ses fans sur Twitter, mais également des réactions de mauvais goût…

Et ce genre d’événements arrive régulièrement sur les réseaux sociaux. Ils sont l’oeuvre de ce qu’on appelle les « haters », des personnes qui profitent de l’anonymat des réseaux sociaux, pour publier des messages cyniques, voire haineux. C’est ce qu’il s’est passé récemment avec l’animatrice, Laurence Boccolini. Jeudi 9 novembre, l’animatrice a réagi à une caméra cachée diffusée lors de l’émission de Cyril Hanouna, La Grande Rassrah (C8). Devant ce piège, Laurence Boccolini a confié son malaise par un tweet dans lequel elle s’interroge : « Est-ce drôle ? Est-ce utile ? Est-ce une bonne blague ? Ou est-ce humiliant, gênant… cruel ? A vous de juger ». Un message qui a suscité l’énervement de certains fans de Cyril Hanouna, qui ont alors lynché la présentatrice. Résultat : Laurence Boccolini a quitté Twitter. Mais comment lutter contre ces dérives ? Une question sur laquelle va devoir plancher Twitter, si elle ne veut pas perdre certains de ses utilisateurs…

Paul Lauterbach

Écrit par IEJ3A

Laisser un commentaire