Antiterrorisme : la France prête main forte à la Tunisie

Diligentée par la structure antiterroriste française, l’enquête sur l’attentat du Musée du Bardo de Tunis fait l’objet de nombreuses réunions ce jeudi matin au Palais de Justice de Paris.

Les foulées se font hâtives sur le Boulevard du Palais. En plus des fonctionnaires du ministère de l’Intérieur déjà présents sur place, plusieurs officiers de police judiciaire et un magistrat de la section antiterroriste parisienne seront envoyés dans les prochaines heures.

« Il faut d’abord que la France formalise sa demande d’entraide judiciaire auprès des autorités tunisiennes, car ce sont les Tunisiens qui ont tout naturellement la maîtrise de l’enquête. Nous allons leur demander, dans le cadre de la coopération traditionnelle, de pouvoir exploiter des éléments. Mais il est bien clair que ce sont les Tunisiens qui les recueilleront, en présence des policiers et éventuellement du magistrat français qui pourraient être dépêchés sur place », détaille un magistrat interrogé par Le Figaro.

Le bilan de la fusillade fait état de 20 morts, parmi lesquels 2 Français, ainsi que 7 autres blessés hexagonaux. Conformément à la procédure à suivre en cas de victimes françaises recensées dans un attentat à l’étranger, le Procureur de la République a ouvert hier une enquête préliminaire pour assassinat en lien avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroristes.

 

Théo Denmat

Écrit par theoanthony