Troisième place du podium pour le parti Podemos

Moins d’un an avant les législatives, le parti antilibéral espagnol arrive à se hisser à la troisième place des élections régionales en Andalousie avec 14,8% des voix.

 

Réélu, le parti socialiste garde sa place à la tête du Parlement de cette région stratégique avec 35,4% des suffrages et 47 députés sur 109. L’Andalousie, région la plus prisée d’Espagne politiquement parlant car la plus peuplée avec 8,4 millions d’habitants sur 46,5.

Podemos, qui croyait en une victoire, arrive troisième avec 14,8% des voix et 15 députés, derrière le Parti populaire (au pouvoir au niveau national), qui obtient 26,7% des scrutins et 33 députés. «Le chemin s’ouvre en marchant. Merci l’Andalousie, […] merci marcheurs pour ce premier pas, nous irons de l’avant», a réagi sur Twitter le leader de Podemos Pablo Iglesias, semblant admettre n’avoir pas avancé autant qu’il voulait.

 

 

C’est sans doute le Parti populaire qui y perd le plus: en 2012 lors des dernières élections régionales, il avait remporté 40% des voix. Son chef de file en Andalousie, Juan Manuel Moreno, a admis qu’il ne s’agissait pas du «résultat attendu». Dimanche soir, le chef du gouvernement Mariano Rajoy a suivi les résultats depuis son bureau au septième étage du siège du parti populaire, dans le centre de Madrid et n’avait fait aucun commentaire vers minuit.

Guillaume Chagot

A lire également:

Espagne: percée de Podemos mais sans séisme politique

Espagne: Podemos, 3e aux élections en Andalousie, grimpe mais sans tremblement de terre politique 

Espagne: les socialistes en tête de l’élection en Andalousie, percée de Podemos

Écrit par agc