Trafic de cocaïne au 36: des scandales à répétition

Trois policiers de la police judiciaire de Paris ont été mis en examen dimanche pour vol de cocaïne au début de l’été 2014. Ces fonctionnaires auraient blanchi de l’argent en bande organisée. Ils sont également accusés d’avoir ouvert des scellés et de trafic de stupéfiants. Mais combien d’affaires ont déjà été mentionnées dans la profession ?

Ce vol de cocaïne et les trafics d’argent ne sont pas les seules affaires traitées en justice à la PJ.  Christian Flaech, directeur du 36 quai des Orfèvres depuis 2007, lui, serait impliqué dans le financement de la campagne de Sarkozy par le biais de Mouammar Kadhafi. On se réfère aux enregistrements téléphoniques avec Brice Hortefeux, relatés par Mediapart.

Mais ce qui surprend davantage ce sont les précédents. A la BAC de Marseille, en octobre 2012, après la visite de l’inspection générale de la police nationale, une vingtaine de personnes avaient été suspendues suite à une affaire de corruption. Parmi elles, deux ont été révoquées. C’est sans oublier l’affaire de l’hôtel Carlton* à Lille, dans laquelle Jean Christophe Lagarde, chef de la sûreté départementale avait été mis en examen pour proxénétisme et recel de biens sociaux.

C’est sans compter la chute de Michel Neyret, aux commandes de la police judiciaire de Lyon, en 2011.

Valentine Puaux

Écrit par valagathe