Tout ce qu’il faut savoir sur le Tour du Qatar

Vous connaissez forcément le Tour de France, mais avez-vous déjà entendu parler du Tour du Qatar ? Moins connue du public, la course cycliste commence aujourd’hui à Dukhan, à l’ouest du pays.

15ème édition
Vous ne connaissez pas le Tour du Qatar, c’est sûrement un parcours tout nouveau ? Eh bien non, cette année marque déjà la 15ème édition de la course, organisée par la Amaury Sport Organisation, la société du Tour de France.

Une course de stars
Si la course n’est pas très médiatisée et pas forcément populaire, certains des plus grands noms du cyclisme y sont réunis jusqu’au 12 février. Mark Cavendish, Niki Terpstra ou encore Tom Boonen viendront emprunter les routes plates mais piégeuses du terrain qatarien.

Entraînement pour les Mondiaux
La course est aussi une occasion pour les cyclistes d’obtenir un avant-goût des Mondiaux, qui se tiendront à Doha dans huit mois. Les sprinteurs pourront ainsi s’imprégner du cadre, se familiariser avec les virages et, peut-être, prendre déjà de l’avance sur les absents en vue du titre mondial. Les plus grandes difficultés pour les coureurs sont sans aucun doute les conditions des épreuves, que ce soit les vents forts qui souffleront tout au long du parcours ou les coups de bordure qui risquent de séparer le peloton.

Tout le monde n’y est pas le bienvenu
Pour les connaisseurs, il est bien connu que le nom d’Etixx-Quick Step est associé au Tour du Qatar depuis bien longtemps, puisque l’équipe belge domine la course depuis 10 ans. Huit des dix derniers vainqueurs étaient en effet issus de la formation. Et pourtant, le président de la Fédération qatarienne de cyclisme a annoncé leur absence de la liste des participants seulement quelques heures avant le départ. La cause ? Une mauvaise discipline de l’équipe, selon le président de la Fédération.

Les femmes aussi
Alors que le Qatar a longtemps refusé d’envoyer des femmes aux Jeux olympiques à cause des tenues jugées indécentes dans les stades, le pays vit à présent une mini révolution. Aujourd’hui, il n’hésite plus à lancer sur ses routes des sportives habillées très court, et a organisé le Tour du Qatar féminin la semaine dernière, remporté par l’Allemande Trixi Worrack.

Une course qui pourrait donc s’avérer intéressante à suivre, alors que le Qatar est passé maître dans la diplomatie sportive.

Écrit par Juliette Hirsch