Tous végétaliens ? Le droit des animaux progresse

Grand jour pour la cause animale hier au Parlement. Les députés français ont définitivement accepté un texte visant à garantir plus de droits aux animaux.

Non, nos amis les bêtes ne sont pas des « meubles ». Hier, le Parlement français a définitivement adopté un texte pour changer le statut des animaux. Ils deviennent officiellement des « êtres vivants doués de sensibilité ».  Une mesure saluée par toutes les associations de protection des animaux qui attendaient depuis longtemps une telle mesure.  Pas encore suffisant pour certaines associations cependant, l’Association Droits des Animaux demandent les mêmes droits pour la faune que pour nous autres humains.

Geneviève Gaillard, députée socialiste à l'initiative du projet de loi ©Parti Socialiste

Geneviève Gaillard, députée socialiste à l’initiative du projet de loi ©Parti Socialiste

Mais alors que signifie cette loi ? Pourrons-nous continuer l’élevage de masse sur notre territoire ? La chasse sera-t-elle toujours autorisée, ou sommes-nous condamnés à ne manger que steak de soja et autres tofus ? C’est ce que semblent craindre plusieurs députés UMP qui demandent une suppression d’une partie du projet de loi. La Fédération Nationale des Syndicats des d’Exploitants et Agriculteurs y était farouchement opposée.

Au terme d’une médiation au long cours, les différents partis sont arrivés à un accord. Les animaux obtiennent enfin un statut demandé par de nombreux intellectuels comme Franz-Olivier Giesbert (auteur de l’ouvrage Manifeste pour les animaux), sans pour autant changer nos habitudes alimentaires. Amis carnivores pas d’inquiétudes, cette réforme n’est que très symbolique et vos soirées grillades au coin du feu ont encore de longs jours devant elles.

Anthony Audureau

 

Écrit par theoanthony