Touche pas à mon chien guide !

« Partout avec mon chien guide », une campagne lancée aujourd’hui qui vise à sensibiliser les Français à un problème récurrent : le refus d’accès à certains lieux pour les non-voyants accompagnés d’un chien-guide. Un combat de tous les instants.

Chacun connaît le sentiment de se faire refouler à l’entrée d’une discothèque branchée un samedi soir ? Frustration, honte, injustice… Et bien imaginez que cela vous arrive régulièrement, à la salle de sport, à la piscine, à l’hôpital ou simplement lorsque vous poussez la porte d’un magasin. Effectivement, c’est révoltant, et c’est pourtant une réalité pour les non-voyants. Réalité qui a poussé la Fédération des associations de chiens guides d’aveugles (FFAC) et l’Association des maîtres de chiens guides d’aveugles (ANMCGA) à s’associer, pour sensibiliser les professionnels et le grand public, en lançant ce jeudi la campagne d’information « Partout avec mon chien guide ».

Le but : permettre l’accès des personnes non-voyantes accompagnées d’un chien guide à tous les lieux, sans avoir besoin de parlementer. Car oui, aujourd’hui encore, peu de personnes connaissent la loi.

« La loi existe, et elle est claire: les chiens guides d’aveugles et leur propriétaire peuvent entrer dans tous les lieux, sans exception et sans facturation, explique-t-on à la FFAC. Le but est de la faire connaître pour ne plus avoir à parlementer. »

 

Le grand public a encore besoin d’être sensibilisé sur la question, comme le révèle une enquête d’opinion qui devrait être dévoilée ce jeudi.

A lire aussi : le dossier La place des handicapés dans la société, état des lieux

 

Tina Duarte-Monteiro

Écrit par dominique