Tibet, nouvelle immolation par le feu

En Chine, dans la région du Tibet au Nord-est de l’Himalaya, une femme âgée d’une quarantaine d’années s’est immolée par le feu. Décédée des suites de ses blessures, son geste survient à quelques jours du 56ème anniversaire de l’insurrection ratée du peuple tibétain contre le gouvernement chinois en 1959.

La mère de famille tibétaine s’appelait Norchuk. Elle représente le premier cas d’immolation par le feu recensé au Tibet depuis le début de l’année 2015.
D’après le quotidien free Tibet, les autorités chinoises auraient par ailleurs incinéré son corps pour empêcher ses proches de procéder à des funérailles.
Du coté du Parti Communiste chinois, les officiers locaux contactés par l’AFP nient l’existence de cette immolation et parlent de « manipulation ».

Notamment depuis les Jeux Olympiques de 2008, les immolations sont devenues très nombreuses au Tibet. Elles seraient en partie liées au renforcement de la répression. Malgré une forte baisse observée depuis 2012 (au moins 82 tibétains s’étaient auto-immolés cette année-là, contre 14 en 2013 et 9 en 2014), plus de 125 personnes se seraient déjà suicidées de la sorte dans cette région de la République populaire de Chine.

Florian Sourieau

Écrit par mafloalex