The Revenant : The jackpot

C’est hier soir aux Baftas, plus illustres remise des prix britannique, qu’Alejandro Iñàrritu et son équipe de « The Revenant » ont raflé les principales récompenses.

Prix du meilleur film, celui du meilleur réalisateur, et enfin Leonardo DiCaprio élu meilleur acteur. C’est une passion des critiques qui déferle sur le film. Iñarritu met en scène l’histoire vraie du trappeur légendaire du XIXème siècle au goût d’épopée héroïque, et socio-politique.

Animé par une soif de vengeance Hugh Glass part à la poursuite de ceux qui l’ont laissé pour mort et traverse péripéties après péripéties.

Pour ceux qui ne l’ont toujours pas vu voici la bande annonce, histoire de vous mettre en haleine :

 

Les prix

Les récompensés ont chacun dédié leur Bafta à leur manière. Iñarritu en recevant le prix du meilleur réalisateur ironise en saluant sa femme avec qui il va fêter leurs 24 ans de mariage « C’est ce que j’appelle de l’héroïsme et de la survie ». Puis sur un ton beaucoup plus solennel il rend hommage à son père décédé deux ans auparavant lors de son discours pour le prix du meilleur film. Enfin Leonardo DiCaprio a lui dédié son trophée du meilleur acteur à sa mère dont c’était l’anniversaire et à son partenaire à l’écran, le Britannique Tom Hardy.

Les prix du meilleur son et de la meilleure cinématographie viendront s’ajouter à la longue liste de gratifications déjà reçues lors de précédentes cérémonies.

La longue liste

Justement des distinctions 2016, le film en a déjà récolté d’innombrables :

  • Golden Globes : Meilleur film dramatique, meilleur acteur dans un film dramatique (Leonardo DiCaprio), meilleur réalisateur (Alejandro Iñarritu)
  • Australian Academy of Cinema and Television Arts Awards (AACTA) : AACTA International Award du meilleur acteur
  • Critics’ Choice Movie Award : meilleur acteur, meilleur photographie (Emmanuel Lubezki
  • Directors Guild of America Award : meilleur film
  • Screen Actors Guild Award : meilleur acteur

Et d’autres moins connues, notamment pour les décors d’époque par Jack Fisk.

Un Oscar ?

 La malédiction est bien connue. Quand on évoque DiCaprio et les Oscars la même phrase revient souvent « Il aurait dû l’avoir… ». Alors cette fois est-elle la bonne ? Il est très difficile de se projeter dans le futur, on peut se baser sur les récompenses de « The Revenant », nombreuses certes, mais « Le Loup de Wall Street » en a aussi raflé sept, dont une nomination aux Oscars pour le meilleur acteur. Ainsi que pour son rôle en 2007 dans « Blood Diamond » où il fut mouché par Forest Whitaker pour le rôle d’Idi Amin Dala dans « Le Dernier Roi D’Écosse ». Ou encore en 2005 pour le film « Aviator » encore une fois dépassé par Jamie Foxx pour son rôle de Ray Charles dans « Ray ».

Donc le passé nous a prouvé que les médailles, multiples ou non ne veulent rien dire.

Mais restons positifs pour notre cher Leonardo car il le mérite quand même, ce fichu Oscar.

Carl Klink

Écrit par Carl Klink