TF1: La fin de l’ère Paolini

Aujourd’hui, TF1 désigne le successeur de Nonce Paolini. Le Lyonnais Gilles Pelisson, administrateur indépendant de TF1 et ex-PDG d’Accor est pressenti à la tête de la chaîne. Retour sur le parcours de Nonce Paolini qui a réussi à maintenir la dominance de TF1.

Arrivé en 2008 à la tête de TF1, il transforme la filiale de Bouygues en groupe multi-chaînes, vend sa filiale Eurosport et se développe sur internet pour redresser les comptes.

En 2009, il rachète au groupe AB deux chaînes de la TNT gratuites dont TMC et NT1, puis en 2012 HD1, dédiée à la fiction.

A lire aussi : Portrait de Nonce Paolini 

Grâce à ses différents programmes, elle est la reine du prime-time avec 95 des 100 meilleures audiences de 2014. En effet, les fictions américaines hyper-populaires comme Mentalist ou Blacklist, marchent très bien. Les feuilletons policiers comme le Mystère du Lac ou Une chance de trop avec Alexandra Lamy dépasse les 8 millions de fans par épisode. Les divertissements tel que The Voice Kids sont en hausse depuis un an et le lancement de Danse avec les Stars fonctionne toujours aussi bien. Les grands événements sportifs comme la Coupe du Monde de Foot en 2014 ou de Rugby en 2015, même si les demi-finales se sont  jouées sans la France, le match a rassemblé 8 700 000 de supporters.

A lire aussi : TF1, leader avec  » Mentalist »

Lundi, Gilles Bouleau a eu la deuxième meilleure audience de la rentrée en rassemblant 6 500 000 téléspectateurs.

Menacé par une concurrence comme Youtube, Netflix ou les nouvelles chaînes de la TNT, Gilles Pelisson réussira t-il à garder TF1 comme un groupe  dominant ?

A lire aussi : Garder TF1 en tête 

Irina Capron

Écrit par irina.capron