Tests en Guinée: un espoir contre Ebola ?

La Guinée a testé pour la première fois un antiviral, un espoir contre l’épidémie. Des « résultats encourageants » selon l’Inserm.

 

 

« Les résultats (…) montrent une réduction du nombre de décès chez les adultes et adolescents ayant une faible multiplication du virus. La guérison est accélérée », a déclaré l’Elysée dans un communiqué.

L’essai du médicament japonais débuté le 17 décembre dernier, est testé sur 80 personnes atteintes d’Ebola, adultes comme enfants. Sous forme de comprimés, l’antiviral est produit par Toyama Chemical, filiale du groupe Fujifilm et pourrait être une grande avancée dans le combat contre le virus Ebola. Auparavant testé sur les animaux, le médicament s’était montré efficace contre la propagation du virus. A l’automne 2014, il avait aussi été testé en urgence sur une infirmière soignée en France, un franc succès.

La filiale japonaise assurait fin 2014 disposer de « réserves suffisantes pour plus de 20.000 personnes ».

Cependant, il faut rester prudent, malgré de bons résultats, rien n’a encore été officiellement publié selon l’Institut français pour la santé et la recherche médicale (Inserm). Le gouvernement a aussi calmé le jeu en parlant « d’espoir raisonnable » pour les malades. Rien n’est encore gagné, une hausse de la propagation Ebola a été enregistrée en ce début d’année alors que fin 2014, une baisse se faisait ressentir. 8981 morts ont été recensés depuis le début de l’épidémie en Afrique de l’Ouest selon l’OMS.

A lire : Ebola en 30 questions sur le Monde.fr

 

Marine Pujol

Écrit par meijerpujol