Taxe tampon et TVA : le sexisme financier

Ce vendredi 11 décembre, l’Assemblée doit valider la baisse de la TVA pour les produits d’hygiènes féminins.

Le ministère des Finances s’est exprimé : il respectera le choix du Parlement, même s’il ne partage pas sa position. Le gouvernement ne devrait donc pas s’opposer au choix du Parlement qui a décidé de baisser le taux de TVA des protections féminines de 20% à 5,5%, dans un dossier appelé la « Taxe Tampon ».

Un soulagement pour les associations féministes qui ont gagné un premier combat. En effet, de nombreux produits féminins coûtent bien plus cher que les produits masculins. Pour elles, la femme est toujours victime de sexisme au quotidien, et doit dépenser bien plus d’argent par mois que l’homme.

 Margot Rousseau

Écrit par fleurmargot