Taekwondo : Gwladys Epangue met un terme à sa carrière

La double championne du monde de taekwendo Gwladys Epangue arrête sa carrière à 33 ans. Médaillée de bronze olympique en 2008 à Pékin, la Française a aussi connu quelques coups durs aux Jeux.

Gwaldys Epangue a donc choisi les réseaux sociaux pour faire l’annonce de sa retraite. Sur Instagram, la double championne de taekwendo a annoncé ce 28 novembre qu’« il était temps pour (elle) de mettre un terme à  (sa) carrière de sportive de haut niveau après 17 années de compétition à haut niveau ». Gwladys Epangue se souvient du « chemin parcouru depuis (son) club de La Courneuve jusqu’aux Jeux Olympiques de Rio » en août dernier.

Elle laisse derrière elle un palmarès d’exception : outre ses deux titres de championne du monde, décrochés en 2009 (-67 kg) et en 2011 (-73 kg), Gwladys Epangue compte trois couronnes européennes (2002, 2004, 2005), trois médailles d’argent mondiales (la plus récente en 2015) et trois médailles d’argent continentales. Surtout, elle se sera montrée intraitable en compétition nationale (12 médailles d’or).

Depuis Pékin en 2008, les Jeux Olympiques ne réussissaient plus à la native de Clichy (Hauts-de-Seine). Au Brésil, cet été, la Française a terminé au pied du podium, catégorie plus de 67kg. Elle n’avait repris l’entrainement qu’en mai, suite à une opération du genou gauche en décembre 2015 qui avait paralysé sa préparation. En 2012, des complications physiques et une résurgence de tuberculose à quatre mois du rendez-vous olympique l’avaient aussi privée des JO de Londres. Dure loi du sport.

Avec fierté, joie, engagement et douleur à certains moments, j’ai toujours considéré comme un honneur de porter les couleurs de l’équipe de France et de représenter mon club et ma fédération » : dans son post, la championne a annoncé prendre « de nouvelles fonctions auprès de l’équipe fédérale afin de travailler dans le domaine de la communication« . Un chemin qui la lie toujours à son sport et sa fédération avec qui elle a tissé des liens depuis de nombreuses années.

Tout commence et tout fini. Il est temps pour moi de mettre un terme à ma carrière de sportive de haut niveau après 17 années de compétition à haut niveau. Ce que je retiendrai c’est l’aventure humaine vécue si intensément et le chemin parcouru depuis mon club de La Courneuve jusqu’aux Jeux Olympiques de Rio, les amis, les frères d’armes rencontrés sur la route, le rêve éveillé d’avoir pu échanger avec des athlètes extraordinaires, mes modèles parfois. Avec fierté, joie, engagement et douleur à certains moments, j’ai toujours considéré comme un honneur de porter les couleurs de l’équipe de France et représenter mon club et ma fédération. Il me semble important de dire merci à toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à mes performances et à celles qui m’ont tendu la main et qui m’ont soutenu lorsque j’ai rencontré l’échec. Une page nouvelle du livre de ma vie s’écrit, à moi d’en faire une histoire extraordinaire. Il me tient à cœur de contribuer à rendre à mon sport et à ma fédération tout ce qu’il m’a été apporté pendant ces longues années. Je veux être au service de cette institution et contribuer à son rayonnement sur le plan national et international. C’est pourquoi j’ai pris de nouvelles fonctions auprès de l’équipe fédérale afin de travailler dans le domaine de la communication. Alors je vous dis à très bientôt, non plus sur les aires de combats, mais autour! #Dieuestgrand Gwladys

Une photo publiée par Gwladys Epangue (@gwladysepangue) le

 

Bruno Moutinho

Écrit par iejpedago