Syrie : trois jours de frappes à Raqqa et 33 jihadistes tués

Durant ces dernières 72 heures, les raids français et russes ont lancé des frappes sur la capitale de l’EI, Raqqa, en Syrie. Cela a causé la mort de 33 jihadistes et fait une dizaine de blessés.  

Source : Wikimédia

La force Chammal lancée en 2014 lance des Mirages 2000 pour frapper l’EI. Source : Wikimédia

Ces chiffres sont confirmés par Rami Abdel Rahmane, directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) qui explique le nombre inattendus de membres de Daech tués : « Le nombre limité de tués s’explique par le fait que les jihadistes avaient pris leurs précautions. Il n’y avait que des gardes autour des dépôts et des casernes et le plus grand nombre ont été tués sur les barrages de contrôle« .

Nombreuses sont les familles des combattants à l’étranger, qui sont parties se réfugier à Mossoul, en Irak, deuxième capitale de l’EI.

En quarante-huit heures, les raids français ont détruits six objectifs primordiaux contrôlés par l’organisation terroriste grâce à l’opération Chammal. Cette force a concentré ses frappes sur les camps d’entraînement et les centre de commandement, deux points de chute indispensables à la structure de Daech.

Une troisième nuit de raids sur Raqqa, capitale de l’Etat Islamique

Le dimanche 15 novembre 2015 à 19h50 et 20H25, l’opération Chammal a frappé des infrastructures opérationnelles tenues par Daech. Les 2 objectifs visés par les frappes françaises ont été détruites dans la nuit de dimanche à lundi. Le raid était constitué de 10 avions de chasse et de 12 aéronefs français. 20 bombes ont été délivrées.

La Russie décide de mener de son côté des frappes avec des missiles de croisière dans le nord de la Syrie dans la nuit de mardi à mercredi. Moscou a prévenu pour la première fois les Americains, un véritable mouvement de coalition se met en place contre Daech. Les frappes russes interviennent après que les services de renseignement russes ont reconnu mardi, que le crash du vol A321 au dessus du SinaÏ était bien un attentat revendiqué par Daech.

« Les raids des avarions française et russe dimanche, lundi et mardi contre des dépôts d’armes, carsernes et points de contrôle dans la ville de Raqa et ses environs ont fait 33 morts et des dizaines de blessés dans les rangs de l’EI« , a déclaré à l’afp Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH.

Le porte-avion Charles-de-Gaulle appareillera dès jeudi 18 Rafales supplémentaires, huit Super-Etendard (des bombardiers au sol)- et deux avions de reconnaissance aérienne. Un renforcement de l’équipement puisque dix appareils et chasseurs-bombardier sont ajoutés à l’armement déjà déployés contre la Jordanie et les Emirats Arabes Unis.

Le travail de renseignement cible les capacités opérationnelles de Daech à l’étranger en frappant notamment les cellules capables d’être activées depuis la Syrie pour venir frapper la France. Les militaires mettent en place un travail de « mapping », c’est à dire une carte du mode de fonctionnement des djihadistes de l’EI afin de cibler les terroristes.

A lire aussi : Syrie : au moins 33 jihadistes tués dans les raids français et russes

Julia Toledano et Olivia Blanc

Écrit par olivia.blanc