Près de 2,5 milliards d’euros. C’est la somme que demande l’ONU à la communauté internationale pour venir en aide à la population en Syrie. L’an dernier, l’organisation n’avait récolté que la moitié de ce montant.

L'ONU demande 2,5 milliards d'euros à la communauté internationale. © Wikipédia

L’ONU demande 2,5 milliards d’euros à la communauté internationale. © Wikipédia

Aujourd’hui, 40% de Syriens sont dans le besoin et ne bénéficient d’aucune aide. D’après Kang Kyung-wha, sous-secrétaire générale aux affaires humanitaires, plus d’un tiers des 12,2 millions de civils touchés par le conflit syrien est concerné.

En tout, en 5 ans de conflit, ce ne sont pas moins de 7,6 millions de personnes qui ont été déplacées à l’intérieur du pays. Chiffre auquel il faut ajouter 3,8 millions de réfugiés dans les pays limitrophes : Liban, Jordanie, et Turquie. Conséquence, des milliers de personnes ont été laissées pour compte l’hiver dernier.

Toujours d’après Mme Kang, en décembre dernier, les agences humanitaires de l’ONU ont été incapables de livrer de la nourriture aux habitants de plusieurs villes. Notamment celles de Rakka et Deir ez-Zor aux mains de l’Etat Islamique ou assiégées par les troupes syriennes et celles de l’opposition.

L’aide entre les frontières a quand même permis d’atteindre 700 000 personnes mais elle ajoutera que «malgré ces efforts, nous devons continuer à accélérer notre réponse».

Le conseil de sécurité est sérieusement préoccupé par la situation et alarmé par les conséquences des températures hivernales. L’ONU «doit trouver un moyen de mettre un terme aux combats en Syrie» ajoute Kang. Il a donc appelé les gouvernements du monde entier à participer à cet effort de solidarité

Une conférence des donateurs devrait être prochainement organisée à Dubai.

Clara Tellio

Écrit par claramelanie