Syrie : Bachar al-Assad, coupable de l’attaque au gaz sarin, selon l’ONU

Les experts viennent de dévoiler leur compte-rendu sur l’attaque au gaz sarin en Syrie du 4 avril dernier, qui avait fait 83 morts dans la ville de Khan Cheikhoun.

Pour l’ONU, le verdict est sans appel : « le gaz sarin a été propagé via une bombe aérienne lancée depuis un avion ». Et, « le responsable de cette attaque sur Khan Cheikhoun est le régime syrien ».

Le régime de Bachar al-Assad est bel et bien reconnu coupable de l’attaque chimique qui a fait 83 morts en avril dernier.  Damas a pourtant toujours démenti cette attaque, soutenu par ses alliés russes. Ces derniers dénoncent l’explosion d’un obus au sol et non d’une attaque aérienne syrienne.

Une cause internationale

En avril dernier, les photos chocs de l’attaque avaient rapidement fait le tour du monde, et les déclarations des pays opposés au régime de Bachar Al-Assad ne se sont pas fait attendre.

Le président Donald Trump a qualifié son homologue syrien de « boucher » : « Des pères qui tiennent leurs enfants morts dans leurs bras. Des enfants morts. Il n’y a pas pire à voir et ça ne devrait pas être permis. C’est un boucher.« 

De l’autre côté de l’Atlantique, le ministre des Affaires Étrangères Britanniques Boris Johnson a appelé « la Russie à cesser de couvrir son abject allié et tenir son propre engagement, qui est de s’assurer que les armes chimiques ne soient plus jamais utilisées. »

Staffan de Mistura, émissaire des Nations Unies, vient d’annoncer qu’un nouveau cycle de pourparlers sur la Syrie se tiendrait le 28 novembre prochain, à Genève.

Fiona Henneman

Écrit par IEJ3A

Laisser un commentaire