Super League Chinoise, la nouvelle planète foot

Le mercato hivernal n’a pas été très animé cette saison. Si l’effectif des cadors européens n’a pas beaucoup bougé,  la Super League Chinoise, elle, s’est faite plaisir en réalisant quelques bons coups sur le marché des transferts.

 

Les meilleurs championnats de football au monde se trouvent sans aucun doute en Europe mais il faudra bientôt compter sur la Chine. Ramires, Gervinho, M’bia ou encore Guarin, du beau monde à embarquer pour la Super League Chinoise (CSL) cet hiver.

Tout comme la MLS (Championnat Américain), la CSL recrute de plus en plus de grands joueurs qui évoluent en Europe pour développer  un championnat en plein chantier. Pour faire venir des grands joueurs, les clubs Asiatiques ne lésinent pas sur les moyens puisqu’ils ont dépensé plus de 200 millions d’euros en un mois afin d’étoffer leurs effectifs.

 

La Chine, souhaite desormais devenir une puissance sportive à travers le sport le plus populaire dans le monde, le football. Outre ses grosses dépenses pour recruter de grands noms, la Chine entend développer ce sport en créant 50 000 écoles de foot sur 10 ans. Les investisseurs apprécient de plus en plus le « beau » football d’autant plus que ce sport peut rapporter gros.

«Notre football est encore en retard par rapport au développement rapide du jeu en Asie et dans le monde».

La révolution sportive Chinoise est en marche et la CSL pourrait très bien devenir, à termes, un championnat majeur dans le monde.

Sallé Nicolas

Écrit par Nicolas Salle