Super Bowl : les chiffres délirants

Le « Super Sunday », jour de la finale du championnat de football américain, n’est pas un jour comme les autres aux Etats-Unis. La victoire des New England Patriots sur les Seahawks de Seattle cette nuit à Phoenix (28-24) paraît bien anecdotique au vu des chiffres, pour le moins insolites, liés à cet évènement. En voici 8, qui rendent chaque année, ce match hors du commun.

> Katy Perry, c’est 0

Malgré tout ce que l’on croit, Katy Perry n’a rien perçu. Pas un penny, pour ces 12 minutes de concert qu’elle a donné durant la mi-temps de la grande finale, accompagnée notamment par Lenny Kravitz. Pour son show pharaonique, c’est ici :

> 1.750$ le show 

C’est le prix minimal qu’il fallait débourser pour prendre place au MetLife Stadium de Phoenix cette nuit ! Un prix qui a triplé sur le marché noir où la place s’échangeait en moyenne à 5725$. Cinq fois le SMIC donc, pour assister au spectacle.

> 97.000$ chacun !

Chaque joueur des Patriots a touché cette somme de la NFL après la victoire. Lot de consolation pour les Seahawks, 49.000$ par joueur, l’argent ne fait pas le bonheur.

> 4,5 Millions les 30 secondes !

De Pepsi à Oreo, en passant par M&M’s, plus de 40 marques se sont battues à coup de spot pendant les pauses ! 150.000$ la seconde, NBC bien convaincu d’un important retour sur investissement, n’a pas eu froid aux yeux pour cette 49ème édition du Super Bowl.

> 7 Millions de moins au bureau

Nombreux sont les Américains à prendre un jour de congé le lendemain du « Super Sunday ». Le manque à gagner serait estimé à 1,3 milliards de dollars.

> 184 Millions de téléspectateurs 

C’est le nombre d’Américains qui étaient devant leur poste de télévision cette nuit pour admirer la victoire des compères de Tom Brady (New England Patriots). Plus de la moitié de la population du pays aux 50 états.

> 1,25 Milliards d’ailes de poulet

Deuxième jour où les Américains mangent le plus après Thanksgiving, le soir du Super Bowl est aussi un jour de malbouffe.

> Bilan : 14 Milliards de $

C’est la somme totale déboursée dans tout le pays pour cette fameuse finale. Un record qui s’explique notamment par les 4 milliards de dollars mis en jeu dans les paris. Made in USA.

Hugo Francés

Écrit par juliehugo