Star Wars et le complexe du box-office

Le huitième film de la saga Star Wars, Rogue One, est sorti mercredi 14 janvier. Très attendu par les fans de la série et les amateurs de cinéma, le film devrait, comme son prédécesseur, Le Réveil de la Force, atteindre le haut du box-office en très peu de temps.

Star Wars Rogue One est sorti mercredi 14 décembre 2016
©BagoGames

Pourtant, la saga Star Wars, épisode VII à part, n’a jamais atteint la première place du box-office… Le résultat d’un public fidèle à ses habitudes cinématographiques.

Une saga Poulidor

En 1977 sort l’épisode IV de Star Wars intitulé Un Nouvel Espoir. Ce dernier va réunir dans les salles, en France, 6,4 millions de téléspectateurs et finir deuxième au box-office français. Ce chiffre peut paraître étonnant quand on voit l’intérêt qu’a suscité l’épisode VII, sorti en décembre 2015, et le spin off Rogue One, sorti en décembre 2016. Pourtant, quand on regarde de plus près le classement de chaque film de la saga, Le Réveil de la Force étant mis de côté, on observe qu’ils ont tous terminé, au maximum, à la deuxième place du classement :

 

Classement des films Star Wars au Bok Office français. Dans le sens gauche-droite, les films sont sortis en : 1977, 1980, 1983, 1999, 2002, 2005, 2015
©MaxenceBernaud/ Source : CBO-boxoffice et Allociné

L’épisode VII est le seul à finir premier et l’exploit est de taille, car il n’est resté que trois semaines en projection en 2015. Nous pouvons pousser l’analyse plus loin, en nous intéressant aux films qui étaient premiers l’année où les films Star Wars sont sortis :

Les films en tête du box office français  ©MaxenceBernaud/Source : CBO-boxoffice et Allociné

En face, quatre films français, un blockbuster et un film d’animation. Si l’on se focalise sur l’année 1983, année ou Le Retour du Jedi termine cinquième, on remarque qu’il a terminé derrière trois films français : L’Été Meurtrier, Le Marginal et Les Compères.

Made in France

Le nombre d’entrées respectives pour chaque film de la saga, comme le montre le graphique ci-dessous, n’est pourtant pas honteux :

 

Graphique sur les entrées des films Star Wars en France (en million)
©MaxenceBernaud/Source : CBO-boxoffice et Allociné

Leur position dans le classement est le reflet d’une société française qui, lorsque qu’elle va au cinéma, préfèrent aller voir des films français, mais aussi des comédies. Le Service d’Information du Gouvernement (SIG), avec l’aide de données provenant du Centre National du Cinéma (CNC), a réalisé une étude sur ce sujet. En 2014, le laboratoire a analysé ce qui intéressait les Français au cinéma. Le résultat est sans appel, 41 % préfèrent aller voir des films français, 28 % des films américains. Même si ce dernier chiffre est en hausse depuis les années 1980. De plus, les années 1980 et 1990 ont été bien tristes pour les salles obscures en France, avec les chiffres de fréquentation les plus bas (entre 100 et 150 millions de spectateurs en moyenne annuellement).

Image d’illustration
©NicoleDavsion/flickr

Autre chiffre parlant: les Français préféreraient allé voir des comédies (44 %). Ensuite, leur catégorie préférée est les films d’action (31 %).

Ces données concordent avec les trois films ayant réuni le plus de Français au cinéma ces dernières années. Bien que l’on retrouve l’indétrônable Titanic (1998), avec ses 21 millions de spectateurs, Bienvenue Chez les Chtis et Intouchables complètent le podium. Ces deux derniers films, made in France, ont rassemblé, respectivement, 20 et 19 millions de Français au cinéma. Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ou encore La grande Vadrouille et Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre ont tous réuni plus de 10 millions de spectateurs.

Pour Antoine, projectionniste, un autre élément explique que la comédie française marche toujours mieux. « Il est vrai que les Français aiment les comédies, mais ils restent, dans leur ensemble, des amateurs de cinéma. Un film d’action américain aura, en France, plus de la moitié de son public les trois premiers jours de projection, quatre s’il est attendu. Une comédie française ne va pas réunir autant de monde d’un coup, mais va rester plus longtemps en projection et attirera un nombre constant de personnes durant six, sept, peut-être huit semaines. Pourquoi ? Souvent, parce que ces films sont vus plusieurs fois par une même personne, contrairement à un film d’action« .

La tendance peut-elle s’inverser ?

Pour Antoine, « les Français aiment trop (leur) cinéma ». « Les comédies plaisent à toutes les générations, pas les films d’action. Ce qu’il s’est passé avec Le Réveil de la Force, c’est que l’on a un effet de nostalgie mêlé à une bonne communication et un titre qui plaît à la culture geek, très friande de cinéma« .

©TioHanny/flickr

Voici le facteur qui pourrait tout changer : la pop et geek culture. La grande majorité de ce public est jeune (entre 15 et 30 ans) mais aussi fidèle aux films de science-fiction, d’heroic-fantasy et de super-héros. En plus de cela, la part des jeunes qui va au cinéma est très élevée : en 2014, 69 % des 15-19 ans, ainsi que 60% des 20-24, ont déclaré aller au moins 5 fois par an au cinéma. Un chiffre en progression.

Seulement 10 % des seniors déclarent y aller au même rythme. Cependant, les seniors représentent la plus grande partie de la population française, ils génèrent donc plus d’entrées que les jeunes (35 % contre 31 %).

Il semblerait que les Star Wars ne soient pas sortis au bon moment…

Maxence Bernaud

Écrit par iejpedago