Ski de vitesse : 252,623 km/h nouveau record du Monde

Le 31 mars 2015 restera dans les anales de ski de vitesse. L’italien Simone Origone vient d’améliorer son propre record de vitesse a ski. Il l’a amélioré de 0,178km/h. Pour y parvenir, l’italien a utilisé un instrument très complexe : une pair de ski et un moteur impressionnant : la gravité.

 Ce record a été battu en Hautes-Alpes à Vars sur la piste de Charbrière dans le cadre des Master speed. Avant de s’élancer, l’italien a du patienter une heure que le vent se calme et a du s’élancer, pour des raisons de sécurités, 25 mètres en dessous du sommet.

A peine le run finit et ce nouveau record en poche Simone Origone ne pense qu’a une chose : l’améliorer : « si un jour, quelqu’un découvre une piste de deux kilomètres de long a 45°… ». Mis à part le saut en parachute, personne ne va plus vite sans assistance motorisée. Mais à quoi ca sert ? Comme tous les sports extrêmes, à rien, mais c’est magnifique.

 

 

Le principe est très simple. Une pente rectiligne a dévalé tout schuss en essayant d’aller le plus vite possible.  La vitesse est calculée sur les 100 derniers mètres du run.

Mais ces skieurs fous ne se lancent pas comme ca, il y a toute une préparation. C’est une discipline, un sport de précision avec des années d’études en amont afin de limiter au maximum les risques. Mais qu’on se le dise, une chute et c’est la mort.

Les skieurs en sont conscient, notamment le skieur français le plus rapide, vitesse enregistré a 248,105km/h, Bastien Montès  : « De l’extérieur, j’ai la même vision, c’est complètement taré. Quand tu vois un run depuis le côté, tu te dis : “Ouais, c’est quand même assez débile.” »

Ces hommes pensent pouvoir allé encore plus loin.  De nombreux champions se sont tués sur ces pistes, mais cela n’arrête en aucun cas l’appel de la vitesse, du grand frisson. Sur cette piste de Vars, le record peut être battu, comme nous l’explique Philipe Billy, professionnel de ski de vitesse : « Sur la piste de Vars, avec les skieurs, l’expérience et le matériel actuels, on sait qu’on peut faire 260,. On peut gagner encore 5 à 10 km/h en faisant évoluer la réglementation du matériel. »

 

 

Ladislas de Waziers

Écrit par christbik