Sivens sur le devant de la scène politique

Les affrontements ont éclaté de nouveau ce weekend dans le Tarn. Agriculteurs et zadistes s’affrontent de nouveau contre le projet du barrage de Sivens.

Zadistes contre le projet du barrage de Sivens lors des derniers heurts (photo source wikipédia)

Construction, destruction… Les écologistes et les agriculteurs ont passé leur temps ce weekend à jouer au chat et à la souris. Après trois destructions, la barricade sur la D999 a finalement été démantelée dimanche matin. Un moment bien choisi car dans cinq jours le conseil général prendra sa décision en ce qui concerne la suite du projet. C’est dès ce lundi que les agriculteurs ont décidé de mettre en oeuvre leur menace : bloquer tout accès à la zone de Sivens.

A lire aussi : Du Larzac au barrage de Sivens : 40 ans de luttes écologiques

A deux semaines des élections départementales, les zadistes dénoncent une coalition des gendarmes avec les agriculteurs. Le rassemblement du conseil général de vendredi n’est, pour eux, que « de la poudre aux yeux » et un gain de temps avant ces élections du 22 et 29 mars.

Une manière de se « refiler le bébé » selon les opposants au projet. Après les débordements suite aux violents affrontements (la mort de Remi NDLR), les gendarmes ont renforcé la sécurité autour de la zone, ne laissant personne entrer afin de parer à d’éventuels dérives.

Marine Gaultier 

Écrit par marineG