Siemens annonce la suppression de 7800 postes

Dans le cadre de son plan de réorganisation, le géant industriel Siemens a annoncé ce matin la suppression de 7800 emplois dans le monde.

Joe Kaeser a pris la tête de Siemens en août 2013.

Joe Kaeser a pris la tête de Siemens en août 2013. © Wikimédia

Siemens a confirmé ce matin les informations de l’agence Reuters en annonçant la suppression de 7800 emplois au sein de l’entreprise, soit environ 2% de sa masse salariale. En Allemagne, où elle emploie 115 000 personnes, c’est 3300 postes qui devraient disparaître.

La multinationale spécialisée dans les hautes technologies emploie près de 300 000 personnes dans le monde. Cependant, le communiqué précise que le nombre de postes au sein de l’entreprise restera stable, le groupe ayant employé plus de 11 000 personnes depuis l’automne.

Joe Kaeser, le PDG de Siemens avait annoncé en mai dernier un plan de restructuration présenté comme la « plus vaste entreprise depuis 25 ans ». Baptisé « Vision 2020 », le projet devrait permettre au géant industriel en difficulté de réduire ses coûts d’un milliard d’euros d’ici 2016.

La direction avait jugé 11 600 emplois « redondants » au sein du groupe. En transformant les 4 grosses divisions de l’entreprise en 8 secteurs plus dépendants de la tête de l’entreprise, il espère lui faire rattraper son retard de compétitivité face à des concurrents comme ABB ou General Electric. Le dernier bilan du groupe annonçait une croissance très réduite ainsi que des faibles profitabilités.

Julia Adibi

Écrit par juliahugo