Selma, l’oublié des Oscars

De l’esclavage à la discrimination raciale, la condition des afro-américains est un thème souvent abordé dans le cinéma américain. Selma de la réalisatrice Ana DuVernay s’ajoute à la liste des films qui défendent la cause afro-américaine.

Selma_to_Montgomery_Marches

Le 7 mars 1965, la marche pacifique de Selma en Alabama est violemment réprimée.

Boudé par les Oscars, Selma avec David Oyelowo dans le rôle de Martin Luther King n’a décroché qu’une seule et unique statuette. Pourtant nommé dans deux catégories, celle du meilleur film et de la meilleure chanson, il n’aura que l’Oscar de la meilleure chanson.

David Oyelowo pressenti pour l’Oscar du meilleur rôle masculin, a lui aussi été oublié. Chose que le présentateur Neil Patrick Harris souligne de manière subtile en qualifiant les Oscars de cérémonie honorant les « best and whitest » acteurs d’Hollywood.

Sorti pour les 50 ans du Civil Rights Act, le film retrace la lutte historique de Martin Luther King pour les droits civiques des Noirs américains. Une campagne violemment réprimée qui s’est achevée par le Bloody Sunday du 7 mars 1965, une longue marche, depuis la ville de Selma jusqu’à celle de Montgomery, en Alabama.

Cette marche a conduit le président Johnson à signer la loi sur le droit de vote en 1965.

En attendant d’aller voir le film, écoutez l’Oscar de la meilleure chanson.

 

 

 

Nouhad Belkhadem

Écrit par nouhadaudrey