Sarkozy reçoit le prix du menteur politique 2014

L’ancien président de la République a été sacré roi des menteurs ce vendredi matin par un jury composé de six journalistes venant notamment de Libération, Le Monde, Le Figaro ou encore Slate.fr. Une course dans laquelle l’ancien président l’emporte largement face à neuf concurrents.

Vision for the G20: Nicolas Sarkozy, Klaus Schwab

Le président de l’UMP souffrirait-il de mythomanie ? C’est en tout cas ce qu’un jury composé de journalistes spécialisés en « fact-checking » politique lui reproche. Avec 17 mensonges répétés en boucle lors de ses meetings pendant la campagne pour la présidence de l’UMP, Nicolas Sarkozy remporte ainsi le prix du plus grand menteur en politique de l’année 2014. Créé le 19 janvier 2015 à l’initiative du politologue Thomas Guénolé, «Cette distinction est décernée avec humour pour inciter la classe politique à moins mentir, pour sensibiliser le journalisme politique à l’importance du fact-checking et pour encourager le grand public à vérifier la véracité de ce que dit le personnel politique», précise le jury dans un communiqué.

Mais Sarkozy n’est pas le seul à souffrir de ce maux. Des prix spéciaux ont également été attribués à ses pairs. Quand l’ancien ministre Jérôme Cahuzac remporte le prix spécial du jury « pour l’ensemble de son oeuvre », Jean-Pierre Jouyet remporte le prix Un certain regard, pour sa partie de poker menteur ratée dans l’affaire Jouyet-Fillon, « car démentir son propre démenti repousse les limites de la créativité mensongère ».

A lire aussi :

– Sur Libération.fr : La liste des 17 bobards de Sarkozy

Angèle Sebahakwa

Écrit par angeleeleonore