Rugby : Dan Carter, le néo-parisien
Dan carter, l'ouvreur des All Blacks. Copyrigth Arvedui89

Dan carter, l’ouvreur des All Blacks. (Arvedui89 / Wikimedia)

Le célèbre ouvreur néo-zélandais, Dan Carter, est arrivé ce vendredi 27 novembre, vers 7h30, à l’aéroport de Roissy, pour rejoindre le Racing Métro 92. Il sera présenté aux supporters du club samedi au stade Yves-du-Manoir de Colombes, en marge de la rencontre contre Toulouse. Retour sur la carrière d’un joueur d’exemption. 

A 32 ans, Dan Carter apparaît comme un petit gabarit au milieu du haka des All Blacks. Mais avec son palmarès, il fait partie des poids-lourds du rugby mondial.

Le Néo-Zélandais a intégré le rugby professionnel en 2002, sous le maillot des Crusaders. Il évolue au poste de centre au côté de Andrew Mehrtens, une référence en Nouvelle-Zélande. Très vite, le natif de la petite ville de Leeston, se fait un nom et dépasse le maître. Dès 2003, Dan Carter est appelé en équipe nationale et porte le maillot des All Blacks lors de la Coupe du monde.

Meilleur buteur international

Onze ans plus tard, Dan Carter a tout raflé. En octobre dernier, il remportait une deuxième Coupe du monde, en Angleterre, quatre ans après leur sacre chez lui en Nouvelle-Zélande. Avec les Blacks, il détient également 8 titres en Rugby Championship (ex Tri-nations). Mais c’est surtout le meilleur buteur international devant Jonny Wilkinson. En 112 sélections, il a inscrit 1.598 points.

Un retour en France

En club, sa carrière est tout aussi impressionnante, avec quatre titres de champions de provinces en Nouvelle-Zélande et quatre fois vainqueurs du Super Rugby (compétition internationale entre les clubs de l’hémisphère sud). Mais il a aussi obtenu un titre de champion de France en 2009, après un court passage dans le Top 14 à Perpignan.

Élu à deux reprises meilleur joueur du monde, en 2005 et 2012, Dan Carter a choisi la France et le Racing Metro 92 pour s’offrir une dernière aventure.

Benoît Thérèze

Écrit par amb